L’Œil de Nathalie

 

Face à la situation inédite, nous instaurons un nouveau moment de partage. Chaque semaine un de nos collaborateurs nous livre sa pensée et son ressenti. Aujourd’hui, Nathalie Tuizat, Directrice Générale, casque sur la tête, répond à nos questions tout en pilotant ses équipes et sa fille, confinée et… confiante !  

 

Comment se passe le management à distance par temps de confinement ?

L’entreprise avait déjà testé le télétravail et mis en place certains outils pour le faciliter, mais c’est une toute autre histoire quand l’ensemble des collaborateurs basculent simultanément à 100% dans le télétravail. J’avoue que, pendant un bon mois, les enjeux organisationnels ont mobilisé l’essentiel de mon énergie. Et le management est devenu plus chronophage. Fini les échanges informels autour de la machine à café, la tête passée vite fait dans un bureau, le coucou en se croisant dans les couloirs… Il y un vrai manque à gagner. Quand on ne se voit plus que par visioconférence, qu’on doit à tout prix garder un contact régulier et appeler les gens un par un, le management prend deux fois plus de temps. Il faut tout à la fois maintenir l’activité et informer sur la situation, rassurer les équipes, répondre aux questions, donner de la visibilité alors qu’on n’en a pas forcément. Il s’agit de prendre en compte les contraintes de chacun et l’évolution de la conjoncture, tout en maintenant les réunions, l’avancée des projets et le rythme de vie de l’entreprise. Finalement, en tant que manager, tout s’enchaîne et vous entraîne, comme un rouleau compresseur.

Et puis, avec le temps, on s’y fait, à ce management à distance, qui fonctionne plutôt bien une fois la confiance établie et les relais mis en place. Finalement, les collaborateurs sont moins dans l’immédiateté et ne se laissent plus envahir au moindre problème. J’ai moins de situations conflictuelles à gérer. Maintenant que la période de mobilisation d’urgence est passée, j’arrive occasionnellement à « profiter » du confinement. Plus de transport, quel bonheur, tout de même ! Les parenthèses de normalité deviennent plus fréquentes. Je me sens même parfois « comme à l’agence », à jongler entre plaisir et contrainte. Je ne suis plus dans la survie quotidienne, mais plutôt dans la construction. J’ai à nouveau le temps de me poser sur un sujet, de mener des réunions de fond, forcément plus intéressantes, d’échanger avec des clients et d’envisager le futur avec eux.

 

Comment maintenir le moral des équipes confinées ? 

Avec le confinement, le management change de visage. Avant de parler projet, on prend la température au niveau individuel. Comment ça se passe ? On s’inquiète les uns des autres, on se soucie des personnes, de leur santé, de leur environnement : Est-ce qu’elles vont bien, ainsi que leurs proches ? On s’enquiert de leur situation personnelle (isolement, enfants à charge, logement exigu…) qui affecte forcément leur capacité à s’investir professionnellement. Est-ce qu’elles rencontrent des problèmes ? Est-ce qu’on peut les aider ? Le mot d’ordre de chaque appel est de prendre des nouvelles. Cette évolution dans les rapports, plus intimes, plus humains, crée un rapprochement intéressant, qui invite aux confidences, à plus de naturel et de liberté dans les échanges. On devient plus proche tout en étant plus éloignés.

Et c’est vrai aussi dans la sphère personnelle. On se voit moins mais on échange plus. Les contacts sont à la fois plus sélectifs et plus profonds. Les conversations deviennent des vrais moments d’échange et de réflexion. J’ai aussi remarqué que chacun ressent le besoin de recréer une structure et un réseau là où il vit. On se parle aux fenêtres, on échange des recettes, des bons plans, des liens youtube pour se défouler à la maison… Évidemment, il y’a des moments de ras-le-bol induits par l’enfermement, on vit tous des hauts et des bas, mais chacun finit par trouver sa propre routine personnelle pour « s’en sortir sans sortir ». Personnellement, j’aime avoir une vie cadencée, alors je fais ce que j’ai à faire, je jongle entre devoirs, coups de fil, visioconférences et loisirs. Il m’arrive même, parfois, de prendre le temps de m’asseoir pour contempler ce qui se passe autour de moi et, ma foi, ce n’est pas désagréable 😉

 

Quelles perspectives de sortie de crise ?

La date du 11 mai a donné une réalité au déconfinement, comme une lumière au bout du tunnel, même si nous avons bien compris maintenant qu’il serait relatif et progressif. Cependant nous avions envisagé, dès la première allocution d’Emmanuel Macron, un confinement progressif, qui va nous servir de base pour nous organiser et établir un plan de déconfinement progressif. Nous commençons à être rôdé, Nous avons démontré à quel point nous savons être agiles, au niveau humain et organisationnel. J’ai donc confiance en notre capacité d’adaptation, mais nous n’allons pas pour autant reprendre là où nous nous sommes arrêtés. Il reste de nombreuses incertitudes, sur la perception de nos concitoyens, leurs désirs de consommation, les projets des marques, l’état d’esprit des chefs d’entreprise, la capacité de changement des grands groupes et même, l’état du pays. Difficile d’anticiper quand la seule chose que l’on sait, c’est que rien n’est sûr !

Cependant, l’expérience que nous venons de vivre ensemble, en tant qu’entreprise, me rend positive. Nous ne sommes plus en sommeil ni absorbés par l’organisation, mais dans la dynamique, le reboost. Je sens un espoir, une envie de reprendre et d’aller de l’avant. Tout au long de ces dernières semaines, j’ai été frappée par l’implication et la motivation de nos équipes. Je les sais prêtes à relever le défi du Restart, à se remuer les méninges pour réactiver la machine. Finalement, nous reviendrons plus riches d’expériences, d’outils de gestion, de créativité et de relations, qui nous permettront de resserrer les liens entre les collaborateurs, les clients et l’extérieur. Les marques vont devoir communiquer autrement, se repositionner, s’engager et nous serons là pour les accompagner. Pour peu que la prise de conscience soit réelle, cette crise peut être une opportunité, voire une chance pour nous tous.

 

Et vous, qu’en pensez-vous ? Que vous inspirent ces questions ? Prenez part au débat et envoyez-nous les questions que vous vous posez par mail ou sur instagram !

A la semaine prochaine, pour un nouveau regard, d’un autre espace confiné.

D’ici là, prenez soin de vous !

Tous nos avis d’experts sont disponibles ici !

Mots clés : agence de branding, télétravail, engagement, management, confinée, confiante