#Les 5 grands principes du langage des marques

«  La première acceptation de la segmentation est aussi celle qui est le plus souvent appliquée, et qu’on pourrait résumer dans cette formule : « ranger les moutons ». Elle s’appuie sur le marketing et s’inspire de l’étude des consommateurs pour déterminer des groupes de cibles distincts (adolescents, femmes, sportifs etc.). Sur cette base, les produits et offres sont travaillés pour répondre au mieux aux besoins de chacun de ces segments d’individus identifiés. Mais, il n’y a pas une seule façon de découper un marché, et cette façon de découper peut être révélatrice d’un positionnement, de valeurs, et de la vision d’une marque. C’est le cas de Contrex et sa cible femmes, de Gü et leur adresse aux consommateurs en recherche de statut, ou encore de Ryanair et son approche prix. Ici, la segmentation est envisagée comme un outil de « rationalisation »: la base est la cible, et l’offre est « organisée » sous ce prisme. […] »

Extrait de la tribune publiée sur le Journal du Net le 19 octobre 2015.

Pour lire l’intégralité de cette tribune, rendez-vous sur le site du JDN.