#1. Exprimer notre frustration

 

Si 2020 fut l’année de la prise de conscience de cette dernière, 2021 sera certainement l’année de son indispensable extériorisation !

Et pour cela, rien de tel que de nouveaux exutoires digitaux.

Sur InvisibleHate, manifestez votre indignation quant aux statues conférées, tags digitaux à l’appui.
Si vous souhaitez prendre la parole de manière plus gutturale, on vous propose d’aller crier digitalement dans les vastes plaine d’Islande, aux sons de vos camarades de confinement. Pour les plus sages d’entre nous, vous pouvez simplement vous évader à la fenêtre d’un autre immeuble que le vôtre aux quatre coins du monde grâce à WindowSnap.

 

 

#2. Expérimenter pour sortir de sa zone de confort

 

Plutôt que de rester fermé en septembre dernier, c’est en galerie d’art gigantesque que  s’est reconverti pour quelques jours le club mythique Le Berghain, pour le plus grand plaisir des berlinois.
Pas de spectateurs pour son opéra ? Le célèbre Théâtre barcelonais du Liceu remplace le public de sa salle par des centaines de plantes pour en magnifier l’expérience acoustique, comme celle visuelle, on n’en doute pas, de ses musiciens.

 

 

Et si la crise que nous traversons étaient l’occasion de repenser nos espaces de rencontres, nos contenus acquis, pour recréer de nouveaux formats hybrides et innovants ?

 

#3. (Ré)inventer dans l’incertitude

 

Si l’armée française pense qu’il est judicieux de faire appel à des auteurs de science-fiction pour imaginer les enjeux de demain en matière de conflits et de leurs résolutions, pourquoi pas nous ? Pour naviguer à l’heure où l’incertitude et la perte de contrôle sont reines, il est grand temps d’explorer de nouvelles formes d’inspiration, d’anticipation, et d’expérimentation. A l’échelle de l’entreprise mais aussi à l’échelle de l’individu. Se lancer dans le crochet, le ju-jitsu brésilien, où dans la cuisson de votre première dinde pour Thanksgiving. Et puis ça tombe bien, Whole Food, vous compense en bon d’achat de 35$ si vous échouez à cuisiner cette dernière.

Parce que le droit à l’expérimentation est aussi un droit à l’erreur comme à un droit au rebond.

 

On vous souhaite une excellente année !

 

L’équipe Logic Design Fiction,

Kim, Marc, Delphine, Marco, Vincent, Alex.