«  Pour être réussi, le packaging doit être étudié dans son milieu naturel : le point de vente. 99% du temps consacré au développement des packagings se déroule dans des salles de réunion ou des bureaux, dans lesquels le packaging est considéré seul et détaché de son environnement. Pourtant, le consommateur découvre toujours un packaging dans un contexte donné, au milieu d’autres offres qui influent sur sa perception. Dans cette mesure, le seul endroit où l’on peut véritablement préjuger de la qualité d’un packaging est le point de vente. »

 

Extrait de la tribune publiée sur le Journal du Net le 19 janvier 2016. Pour lire l’intégralité de cette tribune, rendez-vous sur journaldunet